Bpifrance et France Biotech s’associent pour lancer un Observatoire du transfert de technologies, dédié à l’industrie de la Santé

Bpifrance qui déploiera son grand plan Deeptech dès janvier 2019, dans le prolongement de la création par le Gouvernement du Fonds pour l’Innovation, et France Biotech, l’association des entrepreneurs en sciences de la vie, lancent un Observatoire du transfert des technologies dédié au secteur des innovations en santé.

Bpifrance qui déploiera son grand plan Deeptech dès janvier 2019, dans le prolongement de la création par le Gouvernement du Fonds pour l’Innovation, et France Biotech, l’association des entrepreneurs en sciences de la vie, lancent un Observatoire du transfert des technologies dédié au secteur des innovations en santé.

Dans le cadre du déploiement de son Plan Deeptech qui couvre notamment le secteur des Biotechs et des Medtechs, Bpifrance a pour objectif de doubler la création annuelle de start-up Deep-Tech et de leur permettre de grandir suffisamment pour devenir leader sur leur marché. A ce titre, la banque publique d’investissement s’engage résolument aux cotés des acteurs de la valorisation de la recherche, du transfert de technologies et des entrepreneurs.

A l’occasion de la présentation des résultats d’une étude, conduite par un groupe de travail créé par France Biotech, sur le transfert de technologies en France dans le domaine de la santé, et afin de poursuivre et d’amplifier les travaux et la portée de ce groupe de travail, Bpifrance et France Biotech s’associent pour créer un Observatoire annuel du transfert de technologies dans les industries de santé. Cet Observatoire aura différentes missions, à savoir :

  • Elargir le périmètre de l’enquête aux différents types de partenariats public-privé et aux différents acteurs impliqués en santé (suivi en miroir OTT/Entreprises)
  • Etablir un état régulier des bonnes pratiques et des marges d’amélioration des partenariats public-privé
  • Emettre des recommandations pour les entreprises, OTT et tutelles
  • Etudier des cas concrets, remonter aux membres du groupe de travail des exemples de situations complexes afin d’aider à les fluidifier
  • Enrichir régulièrement la boite à outils notamment par des comparables, des modèles de plan de développement et plan d’affaires

Source: Bpifrance 

Photo d'illustration: Le laboratoire de recherche Selexel développe des médicaments utilisant la technologie de l'ARN interférence (ARNi). (credits: Toulouse Convention Bureau / Flickr Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 Generic (CC BY-NC-ND 2.0))

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.