La Banque mondiale et l’Agence française de développement s’engagent pour réduire les risques liés au déploiement mondial de l’énergie solaire

La Banque mondiale et l’Agence Française de Développement (AFD) annoncent la mise en place d’une initiative mondiale conjointe d’atténuation des risques pour les projets solaires (en anglais SRMI pour « Solar Risk Mitigation Initiative »). Cette approche intégrée permet de s’attaquer aux questions politiques, techniques et financières liées à l’intensification du déploiement de l’énergie solaire, notamment dans certains pays à faible revenu.

PARIS, le 10 décembre 2018

La Banque mondiale et l’Agence Française de Développement (AFD) annoncent la mise en place d’une initiative mondiale conjointe d’atténuation des risques pour les projets solaires (en anglais SRMI pour « Solar Risk Mitigation Initiative »). Cette approche intégrée permet de s’attaquer aux questions politiques, techniques et financières liées à l’intensification du déploiement de l’énergie solaire, notamment dans certains pays à faible revenu.

Lancée à Delhi lors du premier sommet de l’Alliance solaire internationale (ASI) en mars 2018, l’initiative SRMI soutient l’objectif de l’ASI de réduire les coûts et de mobiliser 1 000 milliards de dollars d’investissements privés et publics pour financer 1 000 GW de capacité mondiale d’énergie solaire d’ici à 2030.

« La Banque mondiale, en partenariat avec l’AFD, maintient son engagement à l’égard des objectifs de l’Alliance solaire internationale et des efforts mondiaux pour lutter contre le changement climatique. Grâce à cette nouvelle approche intégrée, nous espérons accroître l’utilisation de l’énergie solaire en réduisant le coût de financement des projets photovoltaïques et en atténuant leurs risques, surtout dans les pays à faible revenu », a déclaré Riccardo Puliti, directeur principal du pôle Énergie et industries extractives de la Banque mondiale.

Alors que les coûts du photovoltaïque ne cessent de chuter, l’énergie solaire est de plus en plus perçue comme un élément clé de la lutte contre le changement climatique. Le déploiement du solaire reste cependant lent dans certains marchés émergents, notamment en Afrique, où le secteur privé considère que le financement de projets solaires comporte trop de risques. La SRMI vise à inverser cette tendance.

« Ce partenariat avec l’ASI et la Banque mondiale est un autre pas vers l’objectif de l’Accord de Paris de rediriger les flux financiers vers des projets de développement résilients et bas-carbone. L’AFD est heureuse d’unir ses forces avec ses partenaires pour concrétiser les engagements pris à la COP21, apporter des solutions pour réduire les risques d’investissements potentiels dans le photovoltaïque et encourager le secteur privé à investir dans le développement durable », a expliqué Rémy Rioux, directeur général de l’AFD.

L’approche intégrée de l’initiative SRMI comprendra :

  • le soutien au développement d’un environnement politique favorable dans les pays ciblés ;
  • une nouvelle plateforme de marchés publics en ligne pour faciliter et regrouper les enchères de projets solaires ;
  • un accent mis sur des projets solaires relativement petits (moins de 20 MW), en offrant un ensemble plus complet de mesures d'atténuation des risques à un plus grand nombre d'investisseurs et de financiers afin de promouvoir le déploiement à des stades ultérieurs. L'ensemble des mesures d'atténuation des risques financiers proposées par la SRMI s'appuiera sur une assistance technique et un engagement concerté en matière de planification, de cartographie des ressources et de réformes du secteur de l'électricité pour garantir la solvabilité des fournisseurs dans ces pays ;
  • l’atténuation des risques restants des projets solaires via des instruments financiers adéquats d’atténuation des risques tant pour les projets en réseau que hors réseau.

Les gouvernements indien et français ont lancé l’ASI, une organisation internationale dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat en 2015 afin d’augmenter les ressources en énergie solaire, réduire le coût du financement des projets photovoltaïques au niveau mondial et permettre d’atteindre l’Objectif de développement durable sur l’énergie (ODD7) qui est de garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable. A ce jour, l’accord-cadre définissant les statuts de l’ASI a été signé par 71 pays et ratifié par 48 d’entre eux.

Source: La Banque mondiale

Photo d'illustration: Une centrale solaire photovoltaïque de 30 MW en République dominicaine (crédits: Alejandro Santos / Presidencia República Dominicana/ Flickr Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 Generic (CC BY-NC-ND 2.0))

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.

Les articles dans les mêmes catégories

Appel à candidatures: Le Prix de l'alimentation en Afrique (Africa Food Prize)

Le Prix de l'alimentation en Afrique reconnaît les femmes, les hommes et les institutions extraordinaires dont les contributions remarquables à l'agriculture africaine ouvrent une nouvelle ère de sécurité alimentaire durable et d'opportunités économiques qui élèvent tous les Africains.
Date limite de dépôt des candidatures dans 4 mois

Appel à projets français: Défi santé numérique

Le domaine de la santé est l’un des terrains majeurs que les sciences du numérique sont en train de modifier en profondeur. Cet appel à projets conjoints entre le CNRS et l'Inserm, vise à soutenir une recherche de pointe à l’interface du numérique et de la médecine à travers de nouvelles collaborations interdisciplinaires et en vue de lever ces verrous, grâce notamment aux traitements de données massives, aux techniques de l’intelligence artificielle et à la modélisation. Les thèmes des recherches devront aborder une question scientifique relevant de la santé numérique.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à projets français: Devenir une communauté ou une capitale French Tech

Mounir MAHJOUBI, Secrétaire d’État chargé du Numérique auprès du ministre de l’Économie et des Finances a lancé le 13 décembre dernier 2 appels projets "French Tech" afin de labelliser une dizaine de « capitales French Tech » et plusieurs « communautés French Tech ».
Date limite de dépôt des candidatures dans 24 jours

Appel à manifestation d'intérêt pour des projets de recherche-action sur l'utilisation productive de l'énergie en Afrique subsaharienne

Ce programme vise à démontrer comment le secteur hors réseau peut stimuler les emplois locaux et créer une valeur économique locale en Afrique subsaharienne.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à Candidatures français: Futur.e.s. 2019 recherche des porteurs de projets numériques innovants

L’appel à candidatures organisé par Cap Digital en charge du festival Futur.e.s. 2019 s’adresse aux start-up, chercheurs, artistes, designers, etc.. proposant des solutions innovantes dans 5 domaines : santé/bien-être, villes durables, culture, emploi/formation et tech & handicap. L’objectif est de faire partie des 80 projets présentés les 13 et 14 juin 2019, à Futur.e.s.
Date limite de dépôt des candidatures dans 14 jours

La technologie des cellules photovoltaïques à hétérojonction atteint un rendement proche de 24 %

La technologie des cellules photovoltaïques à hétérojonction atteint un rendement proche de 24 % sur la ligne pilote industrielle du CEA basée à l’Institut national de l’énergie solaire. Par ailleurs, un module hétérojonction d’une puissance crête de 348 watts a été fabriqué par les équipes du CEA en partenariat avec l’équipementier suisse spécialiste des technologies solaires, Meyer Burger.

Capteur intelligent pour contrôle d’usinage in situ

​Lauréat du concours national d’innovation i-Lab2018, en juillet dernier, I-MC conçoit et réalise une solution de contrôle-correction par capteur optique robotisé pour des centres d’usinage. La jeune pousse vient d’être distinguée au Start-Up Seminar de Sophia-Antipolis.

L'économie créative mondiale fait preuve de résilience et de croissance selon une étude de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

L'histoire remarquable de la domination de la Chine dans le commerce des biens et services créatifs est le fil d'or des nouvelles perspectives de la CNUCED en matière d'économie créative.

Un nouveau système automatisé qui devrait révolutionner l’évaluation des propriétés

Le projet ImmAzing, financé par l’UE, offre aux banques, aux courtiers immobiliers et aux experts immobiliers professionnels un moyen plus rapide, précis et transparent de déterminer une fourchette objective pour estimer la valeur d’un bien immobilier.

Appel à candidatures: Accélérateur FIS FinTech 2019

Les technologies explorées par les participants précédents comprenaient l'intelligence artificielle, l'authentification par mot de passe de nouvelle génération, les paiements instantanés reposant sur une chaîne de blocs et la vérification de crédit sur crédits à la consommation à l'aide de données volumineuses et de médias sociaux.
Date limite de dépôt des candidatures dans 22 jours