Thales Alenia Space: Champion du Monde des Pièces 3D en Orbite !

Avec les récents lancements des satellites Telkom 3S, SGDC, KOREASAT-7, et de la constellation Iridium Next, ce sont 79 nouvelles pièces 3D en métal et 350 supports de tubes pour la propulsion chimique en polymère que Thales Alenia Space peut se vanter d’avoir placées en orbite.
il y a 2 ans

Cannes, le 16 mai 2017 

Avec les récents lancements des satellites Telkom 3S, SGDC, KOREASAT-7, et de la constellation Iridium Next, ce sont 79 nouvelles pièces 3D en métal et 350 supports de tubes pour la propulsion chimique en polymère que Thales Alenia Space peut se vanter d’avoir placées en orbite(1). 
 

Cette aventure a commencé il y a un peu plus de 2 ans en avril 2015 avec le premier support d’antenne réalisé en fabrication additive aluminium(2) et mis en orbite sur le satellite Turkmenalem Monacosat. Depuis, tous les satellites de télécommunication arborent leurs supports d’antennes et leurs ferrures de réflecteurs au design allégé imprimé en 3D.
 
Et c’est à la mi-janvier 2017, avec le lancement réussi des premiers modèles de la constellation Iridium NEXT, que Thales Alenia Space a mis en orbite des supports de tube de propulsion, première application vol de la fabrication additive thermoplastique.
 
La prochaine étape pour Thales Alenia Space est la construction de pièces de dimensions de plus en plus grandes, comme par exemple la fabrication d’un support d’antennes double pour un nouveau satellite de télécommunication, qui sera lancé prochainement, arborant des dimensions de 480 x 378 x 364 mm, ce qui représente un vrai défi. « Nos développements tournent autour de l’intégration de plusieurs fonctions dans une même pièce comme la mécanique, la thermique, ou encore la radiofréquence », déclare Florence Montredon, Responsable Développement des Technologies de Fabrication Additive chez Thales Alenia Space. « Le challenge se situe tout autant dans le processus de conception que dans la technique de production elle-même ».
 
Pour les produits spatiaux, la fabrication additive ou impression 3D est un réel bénéfice. Elle permet de concevoir et de fabriquer des structures en un seul morceau, à la place de structures composées de plusieurs assemblages lorsqu’elles sont réalisées en fabrication traditionnelle, générant un gain de masse important et un gain de coût. Le support de tube illustre parfaitement les possibilités de remplacer plusieurs pièces en une seule grâce à la fabrication additive et d’introduire de nouvelles fonctions.
 
Les libertés de forme que permet la fabrication additive et l’absence d’outillage requis représentent une technologie rêvée pour des pièces complexes uniques - pièce avec des courbes, des alvéoles ou des cavités - ou en toute petites séries.
 

(1) Sur la totalité des 79 pièces, on dénombre  47 pièces de designs différents sur les satellites cités, qui remplissent 13 fonctions différentes (certaines pièces sont des variantes de design pour une même fonction). Les supports tubings sont en polymère, tous identiques, 35 par satellite, 10 satellites lancés.
 
(2) Chez Thales Alenia Space, on s’intéresse en grande majorité à des matériaux métalliques comme l’aluminium et le titane. La technique la plus souvent utilisée est le Laser Beam Melting (LBM, basée sur un lit de poudre). Un ou plusieurs lasers viennent fusionner la poudre progressivement, couche par couche, et localement dans une atmosphère contrôlée. Cette technologie demande un grand savoir-faire afin de maitriser les contraintes de design et les multiples paramètres de la machine. Une fabrication nécessite plusieurs heures voire jours d’impression en continu.

Photo: Pièces 3D en métal fabriquées par Thales Alenia Space France par la fabrication additive. Crédits: Antoine Filipe/Thales

Source: Thales Alenia Space

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.

Les articles dans les mêmes catégories

Appel à propositions de l'UE: Programme d'accélération RobotUnion pour les startups et les PME robotiques européennes

Le projet idéal que recherche RobotUnion est à la fois révolutionnaire et novateur, dépassant les règles de l'art et se différenciant quelque peu de ses concurrents. Les projets idéaux recherchent également des investissements supplémentaires pour développer leurs activités à l'échelle mondiale.
Date limite de dépôt des candidatures dans 2 mois

L’Australie émerge comme innovateur de premier plan pour Agriculture 4.0

Investisseurs et chercheurs se tournent vers l’Australie pour développer les technologies agricoles et alimentaires du futur.

Appel à propositions de l'UE: Identification et signature électronique

La plate-forme de services de base d'eID (identification électronique) continuera à fournir un soutien aux États membres aux niveaux technique et opérationnel. Cette assistance comprendra une assistance technique et des conseils, y compris la maintenance de la mise en œuvre de référence, ainsi que l’appui à une adoption plus large de la carte d'identité électronique. Outre le soutien fourni dans les GT précédents, l'assistance sera étendue au fonctionnement des nœuds d'interopérabilité eIDAS après l'entrée en vigueur de la reconnaissance mutuelle eID en septembre 2018, ainsi qu'à la résolution des problèmes de mise en œuvre découlant de cette reconnaissance mutuelle. (tels que les problèmes de correspondance d'identité). L’aide à l’intégration de nouveaux domaines sera poursuivie, l’accent étant mis sur la réutilisation de l’eID dans les environnements mobiles.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à propositions de l'UE: Traduction automatisée

En 2019, les principaux objectifs sont de soutenir la collecte d’outils et de ressources linguistiques dans des domaines spécifiques et pour les langues sous-financées, ainsi que de stimuler l’intégration et l’adoption des services de CEF AT.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à candidatures: Prix de la Fondation BBVA - Frontiers of Knowledge 2019

Les candidatures sont ouvertes pour les prix 2019 de la Fondation BBVA, Frontiers of Knowledge, qui reconnaissent des contributions fondamentales dans un large éventail de domaines des connaissances scientifiques, de la technologie, des sciences humaines et de la création artistique.
Date limite de dépôt des candidatures dans 4 mois

Appel à projets français: Ecophyto - Maturation: Solutions innovantes et durables pour contribuer à la réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires en agriculture

Cet appel vise à soutenir le développement de produits, technologies ou services permettant d’atteindre un niveau de maturité technologique supérieur ou égal à 5, afin de proposer des solutions innovantes et durables pour contribuer à la réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires en agriculture.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à projets français: Recherche, développement et innovation sur les échouages d’algues sargasses

Cet appel à projets a pour objectif d’enrichir les connaissances sur les causes de ces échouages massifs de sargasses et de proposer des solutions pour gérer ces crises qui affectent plus particulièrement les îles du bassin caribéen.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à projets: Invente l'Emballage du Futur !

Qu'il s'agisse de boîtes de conserve de poissons, d'aliments pour animaux domestiques, de préparations pour nourrissons, de café...l'acier représente près de 20% des matériaux d'emballage rigide utilisés pour les principales catégories de produits alimentaires.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à Projets: Conservation de la biodiversité et Lutte contre le changement climatique en Afrique de l’Ouest et Centrale

Le PPI 5 a comme objectif principal de renforcer la contribution de la société civile d’Afrique de l’Ouest et Centrale à la conservation de la biodiversité et à la lutte contre le changement climatique à travers le financement de projets locaux.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à propositions de l'UE: Prix ​​Horizon EIC pour technologie de pointe abordable pour l'aide humanitaire

Les solutions doivent être développées selon une approche d'innovation frugale, et doivent être novatrices et basées sur des technologies et des services avancés, démontrant la valeur ajoutée et le potentiel d'une ou plusieurs technologies avancées (pas seulement limité aux technologies de l'information et de la communication). Testées et éprouvées dans la distribution de l'aide humanitaire, ces solutions doivent être sûres, évolutives, durables en termes de ressources, réplicables et utilisables dans d'autres contextes.
Date limite de dépôt des candidatures dans un an
il y a 2 jours