Auteurs: Candau J., Deldrève V., Deuffic P., Arpin, I., Bouleau G., Candau J., Richard Ferroudji A.

Diffusion internet CEMOA

Les voies/voix de l’écologisation sont présentées dans la première partie, afin d’appréhender le cadrage normatif défini par l’infléchissement environnemental des politiques sectorielles dans les années 1990 et 2000 et par les dispositifs de labellisation environnementale qui conditionnent l’accès des produits au marché. Ces cadrages et dispositifs étant relayés et à l’occasion ajustés, il importe de cerner les contextes professionnels des producteurs et d’identifier les interlocuteurs qui relayent et ajustent à l’occasion ces cadrages et dispositifs. Nous nous appuyons alors sur des analyses de cas spécifiques quant à la thématique environnementale, le territoire et le groupe professionnel concerné. Menées durant la dernière décennie, elles traitent de l’engagement des agriculteurs dans la production de services paysagers ou la gestion des zones humides, des controverses relatives à l’évolution et à l’exploitation des stocks halieutiques par les pêcheurs et des rapports des forestiers à la préservation de la biodiversité. Elles permettent ainsi de présenter dans la seconde partie de ce chapitre les transformations induites sur les savoirs, la configuration des collectifs de travail et la conception du métier des agriculteurs, pêcheurs et sylviculteurs.

Photo d'illustration: Champ de blés en agriculture biologique à Fromenteau en Côte d'Or, France (Crédit: Luc Legay/Flickr CC BY-SA 2.0)

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.

Plus d'info