Une irrigation à «énergie zéro» et à faible consommation d’eau pour l’agriculture

Un consortium financé par l’UE a développé des systèmes d’irrigation photovoltaïques à grande échelle, entièrement alimentés par des énergies renouvelables et permettant de réduire la consommation d’eau d’environ 30 %.

Un consortium financé par l’UE a développé des systèmes d’irrigation photovoltaïques à grande échelle, entièrement alimentés par des énergies renouvelables et permettant de réduire la consommation d’eau d’environ 30 %.

Développée et testée dans le cadre du projet MASLOWATEN financé par l’UE, la technologie a depuis été transmise à 27 PME européennes, qui sont en train de commercialiser et d’installer les systèmes destinés aux agriculteurs. «Ces systèmes d’irrigation photovoltaïques ne viennent pas du futur», a déclaré le coordinateur du projet, le Dr Luis Narvarte de l’Université polytechnique de Madrid en Espagne. «Ils sont tout ce qu’il y a de plus présent et nous prévoyons une croissance rapide du marché».

Un problème urgent

L’irrigation revêt une importance vitale pour la sécurité alimentaire, l’emploi et le développement économique. Alors que l’agriculture irriguée occupe seulement 20 % de la surface cultivée de la terre, elle produit plus de 40 % de la nourriture mondiale. Dans les zones où les précipitations sont soumises à de fortes variabilités saisonnières et interannuelles, l’irrigation est essentielle pour soutenir la diversification des cultures, assurer le rendement et la qualité et stabiliser les approvisionnements en nourriture.

Cette dépendance à l’irrigation est cependant soumise à une pression croissante. Malgré les problèmes de pénurie d’eau, les terres sont trop souvent irriguées sans dispositifs ni contrôles efficaces sur le volume d’eau nécessaire. «De plus, l’irrigation modernisée est basée sur des systèmes d’arroseurs, de pivots et de goutte à goutte nécessitant de la pression pour fonctionner», note le Dr Narvarte. «Ces derniers consomment de l’électricité produite avec des sources conventionnelles, entraînant des émissions de CO2».

Cela est devenu une préoccupation majeure. Le Dr Narvarte estime que l’ensemble du bassin méditerranéen pourrait être confronté à une augmentation des besoins bruts en irrigation comprise entre 4 et 18 % du fait du seul changement climatique, si les systèmes d’irrigation ne sont pas améliorés. 

Des solutions durables et commercialisables

Le projet MASLOWATEN visait donc à accélérer la commercialisation de systèmes d’irrigation intelligents fonctionnant à l’énergie renouvelable dans le secteur agricole, afin de donner aux agriculteurs les outils nécessaires pour atteindre une production durable à haut rendement. Cela a été réalisé en partie en supprimant les obstacles techniques aux systèmes d’irrigation photovoltaïque à grande échelle. 

«Certains problèmes que nous avons surmontés étaient liés aux interruptions de puissance dues, par exemple, au passage des nuages et à l’adéquation de la production d’électricité photovoltaïque aux besoins en eau», explique le Dr Narvarte. «Nous avons pu évaluer le fonctionnement des démonstrateurs sur une période de deux ans».

Au cours du projet, cinq démonstrateurs grandeur nature ont été mis en place dans différentes régions d’Espagne, du Portugal, d’Italie et du Maroc. Chaque projet pilote couvrait les différents besoins des agriculteurs, des coopératives, des communautés d’irrigants et des agro-industries, et faisait l’objet d’un suivi sur deux ans pour démontrer leur fiabilité technique, leur faisabilité économique et leur respect de l’environnement. «Ces utilisateurs finaux ont ensuite communiqué leurs expériences et, croyez-moi, ils recommandent maintenant les systèmes d’irrigation à grande échelle à d’autres collègues».

Les démonstrateurs ont également fait preuve d’une économie impressionnante, permettant aux agriculteurs d’irriguer avec de l’électricité renouvelable et de réaliser des économies de coûts d’énergie comprises entre 60 % et 80 %. D’après les estimations, la consommation d’eau a été réduite de 22 % à 34 %. «Nous plaçons la période d’amortissement d’énergie et d’émissions de CO2 entre deux et neuf ans, c’est-à-dire qu’il faudrait entre deux et neuf ans pour rembourser l’énergie et les émissions de CO2 nécessaires à leur fabrication. La durée de vie opérationnelle de la technologie devrait être supérieure à 25 ans».

L’équipe du projet a mis au point des outils pour faciliter la pénétration sur le marché des systèmes d’irrigation photovoltaïque de grande puissance, comme des spécifications techniques assurant leur qualité et leur conception, des modèles de simulation, des accréditations environnementales et des plans d’entreprise pour leur commercialisation. 

Le Dr Narvarte est convaincu que des solutions durables à certains des problèmes les plus urgents du monde sont en cours de réalisation. «L’objectif ultime de MASLOWATEN consistait à garantir l’adoption de cette solution par le marché et avoir un impact réel sur l’économie et l’environnement en Europe», déclare-t-il. «Nous avons estimé le marché potentiel de cette technologie à environ 16 GW rien que pour le sud de l’Europe. Cela représenterait une activité potentielle d’environ 24 milliards d’euros, plus de 290 000 nouveaux emplois et une économie de plus de 16 millions de tonnes d’émissions de CO2 chaque année».

Source: Cordis

Photo d'illustration: L'irrigation des cultures (Public Domain from Pixabay.com)

Plus d'info

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.

Les articles dans les mêmes catégories

Appel à propositions de l'UE: Programme d'accélération RobotUnion pour les startups et les PME robotiques européennes

Le projet idéal que recherche RobotUnion est à la fois révolutionnaire et novateur, dépassant les règles de l'art et se différenciant quelque peu de ses concurrents. Les projets idéaux recherchent également des investissements supplémentaires pour développer leurs activités à l'échelle mondiale.
Date limite de dépôt des candidatures dans 2 mois

L’Australie émerge comme innovateur de premier plan pour Agriculture 4.0

Investisseurs et chercheurs se tournent vers l’Australie pour développer les technologies agricoles et alimentaires du futur.

Appel à propositions de l'UE: Identification et signature électronique

La plate-forme de services de base d'eID (identification électronique) continuera à fournir un soutien aux États membres aux niveaux technique et opérationnel. Cette assistance comprendra une assistance technique et des conseils, y compris la maintenance de la mise en œuvre de référence, ainsi que l’appui à une adoption plus large de la carte d'identité électronique. Outre le soutien fourni dans les GT précédents, l'assistance sera étendue au fonctionnement des nœuds d'interopérabilité eIDAS après l'entrée en vigueur de la reconnaissance mutuelle eID en septembre 2018, ainsi qu'à la résolution des problèmes de mise en œuvre découlant de cette reconnaissance mutuelle. (tels que les problèmes de correspondance d'identité). L’aide à l’intégration de nouveaux domaines sera poursuivie, l’accent étant mis sur la réutilisation de l’eID dans les environnements mobiles.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à propositions de l'UE: Traduction automatisée

En 2019, les principaux objectifs sont de soutenir la collecte d’outils et de ressources linguistiques dans des domaines spécifiques et pour les langues sous-financées, ainsi que de stimuler l’intégration et l’adoption des services de CEF AT.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à candidatures: Prix de la Fondation BBVA - Frontiers of Knowledge 2019

Les candidatures sont ouvertes pour les prix 2019 de la Fondation BBVA, Frontiers of Knowledge, qui reconnaissent des contributions fondamentales dans un large éventail de domaines des connaissances scientifiques, de la technologie, des sciences humaines et de la création artistique.
Date limite de dépôt des candidatures dans 4 mois

Appel à projets français: Ecophyto - Maturation: Solutions innovantes et durables pour contribuer à la réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires en agriculture

Cet appel vise à soutenir le développement de produits, technologies ou services permettant d’atteindre un niveau de maturité technologique supérieur ou égal à 5, afin de proposer des solutions innovantes et durables pour contribuer à la réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires en agriculture.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à projets français: Recherche, développement et innovation sur les échouages d’algues sargasses

Cet appel à projets a pour objectif d’enrichir les connaissances sur les causes de ces échouages massifs de sargasses et de proposer des solutions pour gérer ces crises qui affectent plus particulièrement les îles du bassin caribéen.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à projets: Invente l'Emballage du Futur !

Qu'il s'agisse de boîtes de conserve de poissons, d'aliments pour animaux domestiques, de préparations pour nourrissons, de café...l'acier représente près de 20% des matériaux d'emballage rigide utilisés pour les principales catégories de produits alimentaires.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à Projets: Conservation de la biodiversité et Lutte contre le changement climatique en Afrique de l’Ouest et Centrale

Le PPI 5 a comme objectif principal de renforcer la contribution de la société civile d’Afrique de l’Ouest et Centrale à la conservation de la biodiversité et à la lutte contre le changement climatique à travers le financement de projets locaux.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à propositions de l'UE: Prix ​​Horizon EIC pour technologie de pointe abordable pour l'aide humanitaire

Les solutions doivent être développées selon une approche d'innovation frugale, et doivent être novatrices et basées sur des technologies et des services avancés, démontrant la valeur ajoutée et le potentiel d'une ou plusieurs technologies avancées (pas seulement limité aux technologies de l'information et de la communication). Testées et éprouvées dans la distribution de l'aide humanitaire, ces solutions doivent être sûres, évolutives, durables en termes de ressources, réplicables et utilisables dans d'autres contextes.
Date limite de dépôt des candidatures dans un an
il y a 2 jours