La start-up Tiamat va concevoir, développer et produire de batterie utilisant des ions sodium

Deux ans après la conception du premier prototype de batterie utilisant des ions sodium dans un format industriel standard, la start-up Tiamat est créée pour concevoir, développer et produire cette technologie prometteuse. Celle-ci pourrait en effet pallier certaines limites des batteries lithium-ion, aujourd'hui dominantes, comme la vitesse de recharge, la durée de vie ou le coût de production.
il y a un an

Deux ans après la conception du premier prototype de batterie utilisant des ions sodium dans un format industriel standard, la start-up Tiamat est créée pour concevoir, développer et produire cette technologie prometteuse. Celle-ci pourrait en effet pallier certaines limites des batteries lithium-ion, aujourd'hui dominantes, comme la vitesse de recharge, la durée de vie ou le coût de production. Elle pourrait notamment permettre le stockage massif d'énergies renouvelables dites intermittentes (éolienne ou solaire) ou équiper des véhicules électriques. Implantée à Amiens, cette société est issue du Réseau français sur le stockage électrochimique de l'énergie (RS2E) porté par le CNRS. Elle dispose aujourd'hui de plusieurs dizaines de prototypes fonctionnels, et espère lancer la production à plus grande échelle d'ici 2020.

En novembre 2015, des chercheurs principalement du CNRS, du CEA et de plusieurs universités françaises, regroupés au sein du RS2E, ont réussi à concevoir le premier prototype de batterie sodium-ion au format « 18650 », un format très répandu dans l'industrie, notamment pour les batteries lithium-ion. S'inspirant directement de ces batteries, il est doté de meilleures performances que celles-ci, notamment en termes d'espérance de vie, de rapidité de charge et décharge. Son principal atout est d'utiliser le sodium, un élément moins coûteux et plus abondant que le lithium (on trouve 2,6 % de sodium dans la croûte terrestre, contre 0,06 % de lithium à peine). De plus, le sodium se trouve partout sur la planète, notamment dans l'eau de mer, sous forme de chlorure de sodium (NaCl) alors que les ressources en lithium sont très localisées dans quelques régions du globe (Argentine, Chili et Bolivie détiennent les deux tiers des ressources mondiales).  

La création aujourd'hui de la société Tiamat, dédiée au développement et à la production de ces alternatives au lithium-ion, s'inscrit dans la continuité de ces travaux. Son objectif cependant n'est pas de détrôner les batteries lithium-ion, qui équipent déjà la plupart des appareils électroniques mobiles. Tiamat se positionne sur la puissance et la continuité de service grâce à des batteries endurantes (plus de 10 ans d'espérance de vie contre 3-4 ans pour celles au lithium dans des conditions d'usage continu), des charges et des recharges 10 fois plus rapides. Ces performances ouvrent des possibilités d'utilisation pour des usages aujourd'hui peu exploités ou bien développés avec des technologies peu adaptées, comme le stockage stationnaire (stockage de masse des énergies renouvelables intermittentes, éolienne ou solaire) et le stockage mobile pour des véhicules électriques (les bus rechargeables en fin de ligne par exemple). Tiamat s'intéresse notamment aux flottes de véhicules en location, qui requièrent des temps de recharge courts et nécessitent une continuité de service aux usagers. La technologie sodium-ion permet ainsi d'envisager de nouveaux usages du quotidien, tels des véhicules électriques avec 200 km d'autonomie qui se rechargent en quelques minutes.


Photo: Prototype des batteries utilisant des ions sodium de la start-up Tiamat © Beaujot/RS2E

Après une phase d'homologation de ces technologies, la société basée à Amiens entend y développer son activité. Forte du soutien du RS2E, elle travaille d'ores et déjà en collaboration avec le tissu d'acteurs académiques et industriels de ce réseau. Un premier pas, avant de pouvoir lancer la production de ces batteries si possible sur le sol français, qui permettrait à la France de prétendre à un leadership dans ces nouvelles solutions de stockage de l'énergie.

L'ensemble de ces travaux de recherche a fait l'objet de plusieurs publications et de brevets déposés par le CNRS et le CEA. Il a bénéficié des soutiens notamment du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, du CNRS, du CEA, de l'Agence nationale de la recherche (Labex Store-Ex) et de la DGA (Direction générale de l'armement). Le CNRS fait partie des actionnaires de Tiamat.

Source: CNRS

 

Plus d'info

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.

Les articles dans les mêmes catégories

Appel à propositions de l'UE: Programme d'accélération RobotUnion pour les startups et les PME robotiques européennes

Le projet idéal que recherche RobotUnion est à la fois révolutionnaire et novateur, dépassant les règles de l'art et se différenciant quelque peu de ses concurrents. Les projets idéaux recherchent également des investissements supplémentaires pour développer leurs activités à l'échelle mondiale.
Date limite de dépôt des candidatures dans 2 mois

L’Australie émerge comme innovateur de premier plan pour Agriculture 4.0

Investisseurs et chercheurs se tournent vers l’Australie pour développer les technologies agricoles et alimentaires du futur.

Appel à propositions de l'UE: Identification et signature électronique

La plate-forme de services de base d'eID (identification électronique) continuera à fournir un soutien aux États membres aux niveaux technique et opérationnel. Cette assistance comprendra une assistance technique et des conseils, y compris la maintenance de la mise en œuvre de référence, ainsi que l’appui à une adoption plus large de la carte d'identité électronique. Outre le soutien fourni dans les GT précédents, l'assistance sera étendue au fonctionnement des nœuds d'interopérabilité eIDAS après l'entrée en vigueur de la reconnaissance mutuelle eID en septembre 2018, ainsi qu'à la résolution des problèmes de mise en œuvre découlant de cette reconnaissance mutuelle. (tels que les problèmes de correspondance d'identité). L’aide à l’intégration de nouveaux domaines sera poursuivie, l’accent étant mis sur la réutilisation de l’eID dans les environnements mobiles.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à propositions de l'UE: Traduction automatisée

En 2019, les principaux objectifs sont de soutenir la collecte d’outils et de ressources linguistiques dans des domaines spécifiques et pour les langues sous-financées, ainsi que de stimuler l’intégration et l’adoption des services de CEF AT.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à candidatures: Prix de la Fondation BBVA - Frontiers of Knowledge 2019

Les candidatures sont ouvertes pour les prix 2019 de la Fondation BBVA, Frontiers of Knowledge, qui reconnaissent des contributions fondamentales dans un large éventail de domaines des connaissances scientifiques, de la technologie, des sciences humaines et de la création artistique.
Date limite de dépôt des candidatures dans 4 mois

Appel à projets français: Ecophyto - Maturation: Solutions innovantes et durables pour contribuer à la réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires en agriculture

Cet appel vise à soutenir le développement de produits, technologies ou services permettant d’atteindre un niveau de maturité technologique supérieur ou égal à 5, afin de proposer des solutions innovantes et durables pour contribuer à la réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires en agriculture.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à projets français: Recherche, développement et innovation sur les échouages d’algues sargasses

Cet appel à projets a pour objectif d’enrichir les connaissances sur les causes de ces échouages massifs de sargasses et de proposer des solutions pour gérer ces crises qui affectent plus particulièrement les îles du bassin caribéen.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à projets: Invente l'Emballage du Futur !

Qu'il s'agisse de boîtes de conserve de poissons, d'aliments pour animaux domestiques, de préparations pour nourrissons, de café...l'acier représente près de 20% des matériaux d'emballage rigide utilisés pour les principales catégories de produits alimentaires.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à Projets: Conservation de la biodiversité et Lutte contre le changement climatique en Afrique de l’Ouest et Centrale

Le PPI 5 a comme objectif principal de renforcer la contribution de la société civile d’Afrique de l’Ouest et Centrale à la conservation de la biodiversité et à la lutte contre le changement climatique à travers le financement de projets locaux.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à propositions de l'UE: Prix ​​Horizon EIC pour technologie de pointe abordable pour l'aide humanitaire

Les solutions doivent être développées selon une approche d'innovation frugale, et doivent être novatrices et basées sur des technologies et des services avancés, démontrant la valeur ajoutée et le potentiel d'une ou plusieurs technologies avancées (pas seulement limité aux technologies de l'information et de la communication). Testées et éprouvées dans la distribution de l'aide humanitaire, ces solutions doivent être sûres, évolutives, durables en termes de ressources, réplicables et utilisables dans d'autres contextes.
Date limite de dépôt des candidatures dans un an
il y a 3 jours