Bouygues Telecom expérimente la 5G avec Ericsson et réalise un test de téléchargement à 25,2 Gbps

Cette démonstration a permis de mettre en lumière la capacité de la 5G, à mettre en œuvre la technologie de « formation de faisceau » ou « beamforming » adaptatif. Cette technologie, utilisée avec le MIMO massif en ondes centimétriques, permettra d’augmenter la capacité des réseaux mobiles et la portée des signaux à destination des terminaux 5G.
il y a 2 ans

16 mars 2017

Cette expérimentation s’est déroulée au Technopôle dans les locaux de Bouygues Telecom à l’occasion des Innovation days, journées consacrées aux innovations sur lesquelles travaillent Bouygues Telecom et ses partenaires.

Elle a été effectuée à l’aide d’une station radio Ericsson équipée d’antennes 5G actives sur laquelle étaient simultanément connectés deux terminaux mobiles prototypes.

Les équipes de Bouygues Telecom et d’Ericsson sont parvenues à réaliser des transferts de données simultanément vers deux terminaux, pour atteindre un débit agrégé de 25,2 Gbps sur l’antenne 5G avec une latence de l’ordre de 3 millisecondes. En parallèle, deux vidéos 4K étaient diffusées vers les terminaux.

Cette démonstration a permis de mettre en lumière la capacité de la 5G, à mettre en œuvre la technologie de « formation de faisceau » ou « beamforming » adaptatif. Cette technologie, utilisée avec le MIMO massif en ondes centimétriques, permettra d’augmenter la capacité des réseaux mobiles et la portée des signaux à destination des terminaux 5G.

En 4G, tous les smartphones servis par une même antenne doivent se partager le débit de cette cellule. Le beamforming permet, en 5G, de concentrer un faisceau radio en direction de chaque terminal. Ainsi, chacun bénéficie de sa propre « mini-cellule » qui le suit dans ses déplacements, et au sein de laquelle il dispose d’un débit optimum.

En parallèle de l’expérimentation réalisée aujourd’hui dans ses locaux, Bouygues Telecom prépare activement son réseau en anticipant des opérations pré-requises pour le déploiement de la 5G ou encore en prototypant certaines architectures ou configurations pré-5G :

  • raccordement des sites radio en fibre optique,
  • mise en place de premières briques de réseau Cloud Ran,
  • virtualisation de son cœur de réseau,
  • mise en place de micro-cellules embarquées dans du mobilier urbain.

Source: Bouygues Telecom

Photo d'illustration: antenne télécom (Photo du domaine publique de Pixabay.com)

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.