Appel à propositions de l'UE: Blockchain pour l'Internet de nouvelle génération

L'initiative Internet Next Generation vise à développer un Internet plus humain, soutenant les valeurs d'ouverture, de décentralisation, d'inclusion et de protection de la vie privée, et à rendre le contrôle aux utilisateurs finaux, en particulier à leurs données.
Date limite de dépôt des candidatures dans 2 mois
Les Pays | Régions | Villes éligibles  Union européenne
Lire l'article en anglais | Read the post in English 

L'initiative Internet Next Generation vise à développer un Internet plus humain, soutenant les valeurs d'ouverture, de décentralisation, d'inclusion et de protection de la vie privée, et à rendre le contrôle aux utilisateurs finaux, en particulier à leurs données. Il devrait fournir des services plus transparents et accessibles, plus d’intelligence, une implication et une participation accrues, menant à un Internet qui soit un véritable moteur de la croissance et du progrès social.

Les technologies de la chaîne de blocs et de la distribution distribuée (DLT) [1] peuvent permettre des services numériques plus décentralisés, fiables et centrés sur l'utilisateur, et stimuler de nouveaux modèles commerciaux profitant à la société et à l'économie, comme souligné dans la résolution du Parlement européen sur le sujet [2] . Ces technologies créeront des opportunités pour améliorer les services et les processus dans les secteurs public et privé, en fournissant notamment un meilleur contrôle des données par les citoyens et les organisations, en réduisant la fraude, en améliorant la tenue de registres, l'accès, la transparence et la vérifiabilité, à l'intérieur et à travers les frontières. En tant que composante clé de l'initiative Internet de la prochaine génération, le défi consiste à encourager la recherche et l'innovation aux niveaux de la technologie, des infrastructures et des applications, afin de positionner l'Europe à l'avant-garde de la révolution de la blockchain.

Ce sujet contribue à la stratégie de la Commission européenne en matière de blockchain. Les premiers jalons de cette stratégie ont été le lancement de l'Observatoire et du Forum européens sur la blockchain [3], qui visent à accélérer l'innovation en matière de blockchain et le développement de l'écosystème de la blockchain au sein de l'UE, ainsi que le partenariat européen sur la blockchain, signé par 26 États membres et la Norvège. , à coopérer à la mise en place d’une infrastructure européenne de services de chaînes de blocs.

Les actions de recherche et d'innovation mentionnées ci-dessous sont complétées par une action d'achat préalable à la commercialisation dans la blockchain, présentée dans la partie "Autres actions" du programme de travail.

Thèmatiques:

Des actions de recherche et d’innovation (RIA) seront appelées dans les trois sous-thèmes suivants. Les propositions ne doivent aborder qu’un de ces sous-thèmes.

i. Faire progresser la recherche sur les technologies de la chaine de blocs et des registres distribués

Mener des recherches, des démonstrations de concepts, des projets pilotes, des tests et des référentiels pour améliorer et développer davantage les technologies avancées de blockchain, notamment en ce qui concerne l'efficacité énergétique et la durabilité, les protocoles consensuels, le contrôle de l'utilisation a priori, l'évolutivité et le débit, la sécurité, la confidentialité, la robustesse, l'interopérabilité, la cryptographie , contrats intelligents, gouvernance, conformité aux cadres réglementaires. Cette action devrait contribuer aux activités de normalisation.

ii. Favoriser la confiance dans l'échange d'informations et le contenu sur Internet avec la blockchain

Développez des solutions décentralisées basées sur la blockchain, modulables de manière durable, associées à l'utilisation d'identifiants électroniques fiables, de pseudonymes vérifiés et authentifiés, afin de préserver l'intégrité et la fiabilité des informations et du contenu, y compris les sources sous-jacentes, sur Internet. Deux cas d'utilisation: a) développer et mettre en œuvre de nouveaux modèles transparents et responsables fondés sur la réputation afin d'accroître la fiabilité des échanges d'informations sur Internet et les réseaux sociaux et b) fournir des solutions pour la transparence, la gestion de contenu transactionnel fiable, sur Internet et les réseaux sociaux.

iii. Faire émerger l’intelligence collective sur Internet

Développer des approches pour la compréhension scientifique et la stimulation technologique de l'intelligence collective sur les médias sociaux et Internet afin de favoriser le partage de connaissances et d'informations dignes de confiance et de renforcer l'inclusion sociale. Deux cas d'utilisation: a) développer de nouveaux modèles de services basés sur la communauté sur les réseaux sociaux qui exploitent l'intelligence collective pour fournir des services communautaires améliorés, et augmenter la disponibilité de contenu de confiance; b) dans le contexte de l'intelligence collective, développer et mettre en œuvre de nouveaux concepts pour connecter les personnes et objets intelligents / agents / IA sur les médias sociaux. Les approches pour les deux cas d'utilisation doivent être ancrées dans l'analyse scientifique du comportement collectif (en tenant compte des différences entre les sexes, le cas échéant) et des mécanismes de réseau, exploiter des technologies décentralisées telles que le P2P ou la blockchain pour la gouvernance et soutenir une mémoire collective fiable.

Chaque RIA dans les trois sous-thèmes ci-dessus, via un processus agile et flexible, soutiendra des projets tiers de groupes de recherche académiques exceptionnels, de jeunes entreprises de haute technologie, de PME et d’autres acteurs multidisciplinaires, afin que plusieurs tiers soient financés parallèlement. au domaine de la recherche et de l'innovation. L'RIA fournira la logique et la vision du programme pour les projets tiers, garantira la cohérence et la coordination de ces projets, fournira le support technique nécessaire, ainsi que l'encadrement et le mentorat, afin que l'ensemble des projets tiers contribue à la progrès et impact significatifs dans le domaine de la recherche. L'accent sera mis sur la recherche appliquée liée aux cas d'utilisation pertinents et pouvant être développée davantage en solutions viables. Les applications et les services qui innovent sans composante de recherche ne sont pas couverts par ce modèle.

Les bénéficiaires expliquent explicitement la logique d’intervention de leur sous-thème spécifique, leur capacité à attirer les meilleurs talents pertinents, à fournir un ensemble de services à valeur ajoutée aux projets tiers, ainsi que leur expertise et leur capacité à gérer toute la vie. -cycle des appels ouverts de manière transparente. Ils devraient explorer les synergies avec d'autres actions de recherche et d'innovation, soutenues au niveau régional, national ou européen, afin d'accroître l'impact global.

Les RIA devraient encourager les logiciels libres et la conception matérielle ouverte, l'accès ouvert aux données, les activités de normalisation, l'accès aux infrastructures de test et d'exploitation ainsi qu'un régime de droits de propriété intellectuelle garantissant un impact durable et la réutilisabilité des résultats.

Pour les subventions octroyées sous ce thème dans le cadre d'actions de recherche et d'innovation, les bénéficiaires peuvent apporter une aide à des tiers, comme décrit dans la partie K des annexes générales du programme de travail. Le soutien à des tiers ne peut être fourni que sous forme de subventions. Les options respectives des articles 15.1 et 15.3 de la convention de subvention type seront appliquées.

La Commission considère que ces propositions, d'une durée totale de 24 à 36 mois, demandent une contribution de l'UE de 8 millions d'euros pour le sous-thème i); et 6 millions d'euros pour chaque sous-thème ii) et iii) permettraient de relever correctement ce défi spécifique. Néanmoins, cela n’empêche pas la soumission et la sélection de propositions demandant d’autres durées ou montants. L'objectif principal de l'action étant de soutenir et de mobiliser les innovateurs en matière d'internet, un minimum de 70% du montant total de la contribution de l'UE demandée devrait être affecté au soutien financier apporté aux tiers. Pour assurer un effort ciblé, les tiers seront financés par le biais de projets, la plus souvent comprise entre 50 000 et 200 000 EUR par projet, pour une durée indicative de 12 mois.

Conformément à l'article 23, paragraphe 7, des règles de participation, les montants visés à l'article 204-205 du règlement financier peuvent être dépassés pour atteindre l'objectif de l'action, dans la limite d'un financement par les parties tiers maximal de 500.000 EUR.

Les impacts attendus:

Les propositions doivent fournir des mesures appropriées pour les impacts déclarés.

  • Façonnez une évolution plus centrée sur l'homme d'Internet.
  • Pour le sous-thème i): Renforcement de l'écosystème européen de la blockchain et excellence dans la recherche.
  • Pour le sous-sujet ii): Solutions évolutives basées sur une chaîne de blocs pour assurer un contenu et des informations fiables
  • Sous-thème iii): Modèles de service pour les services communautaires basés sur l'intelligence collective et approches innovantes pour connecter les personnes et les objets / agents intelligents afin de stimuler l'utilisation de l'intelligence collective
  • Promouvoir l'interopérabilité et renforcer le rôle de l'Europe dans la normalisation internationale.
  • Créer un écosystème européen de blockchain intégrant des communautés de recherche et d'innovation.
  • Générez de nouvelles opportunités commerciales et de nouvelles sociétés Internet offrant une croissance maximale et des chances d’impact.

[1] Dans le contexte de ce sujet et dans la suite du texte, le terme blockchain désigne à la fois les «technologies de la blockchain et du grand livre distribué».

[2] Résolution du Parlement européen P8_TA-PROV (2018) 0373 "Technologies du grand livre distribué et des blockchains: créer un climat de confiance avec la désintermédiation

[3] www.eublockchainforum.eu

Date limite pour soumettre votre proposition (en anglais): 16 janvier 2020 à 17h00 heure de Bruxelles

Traduction non officielle

Source: La Commission européenne

Photo d'illustration: Blockchain (Image by Pete Linforth from Pixabay)

Plus d'info

Si votre organisation publie un appel à propositions, un appel à projets ou un appel à candidatures pour les startups, les entrepreneurs ou les chercheurs, nous serons heureux de le publier gratuitement sur notre site web. Nous partagerons aussi votre appel sur les médias sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, PInterest, Tumblr, Instagram). Merci de déposer vos fichiers pdf et/ou votre lien URL sur notre WhatsApp +85577778919 ou par courriel à info@adalidda.com

Merci
L'équipe Adalidda

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.