PlantVillage, développé par une équipe dirigée par David Hughes, professeur agrégé d'entomologie et de biologie, a fait l'objet d'une vidéo clé présentée au Sommet des développeurs TensorFlow 2018 de Google, tenu le 30 mars à Mountain View, en Californie. L'événement a rassemblé un large éventail d'utilisateurs du machine learning du monde entier pour une journée complète de conférences techniques, de démonstrations et de conversations avec l'équipe et la communauté TensorFlow.
 
Le programme intègre TensorFlow, logiciel à code source ouvert pour le calcul numérique utilisant des graphiques de flux de données. Développé à l'origine par l'organisation de recherche Google Machine Intelligence dans le but de mener des recherches sur le machine learning et les réseaux neuronaux profonds, TensorFlow est suffisamment général pour pouvoir s'appliquer à une grande variété d'autres domaines, selon le site Web TensorFlow.
 

Photo: Une agricultrice tanzanienne de manioc, à gauche, apprend à utiliser l' application mobile contre les maladies des plantes développée dans le cadre de l'initiative PlantVillage dirigée par des chercheurs de Penn State. Crédit: Penn State

Photo: Les chercheurs de Penn State et les membres de l'équipe PlantVillage, Peter McCloskey, au centre, et Amanda Ramcharan, à droite, travaillent avec un collaborateur de l'Institut international d'agriculture tropicale en Tanzanie. IMAGE: COURTESY OF GOOGLE

La vidéo de Google présentant PlantVillage se concentre sur les travaux du groupe de recherche en Tanzanie, démontrant comment les agriculteurs locaux utilisent l'application pour diagnostiquer les maladies associées au manioc, une culture importante qui permet de nourrir 500 millions d'Africains chaque jour, a déclaré Hughes.
 
Source: L'Université Penn State
 
 
Plus d'info

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.