Antbot, le premier robot à pattes qui se déplace sans GPS

AntBot, le tout nouveau robot conçu par des chercheurs CNRS et Aix-Marseille Université (AMU) à l'ISM, reproduit les exceptionnelles capacités de navigation de la fourmi du désert. Il est ainsi équipé d'un compas optique permettant de déterminer son cap grâce à la lumière polarisée, et d'un capteur de défilement optique dirigé vers le sol pour mesurer sa distance parcourue.

Notre œil est insensible à la lumière polarisée et au rayonnement ultraviolet, mais ce n'est pas le cas des fourmis qui s'en servent pour se repérer dans l'espace. La fourmi du désert Cataglyphis, en particulier, est capable de parcourir, en pleine journée, plusieurs centaines de mètres dans le désert pour trouver de la nourriture, puis de retourner en ligne droite jusqu'à son nid, sans se perdre. Impossible pour elle d'utiliser des phéromones : elle sort à un moment où la température en brûlerait la moindre goutte. Son extraordinaire talent de navigatrice repose sur deux informations : le cap mesuré grâce à une sorte de « boussole solaire », qui lui permet de s'orienter en utilisant la lumière polarisée du ciel, et la distance parcourue, mesurée en comptant simplement ses pas et en intégrant la vitesse de défilement par rapport au sol mesurée optiquement par son œil. Distance et cap sont deux informations primordiales qui, une fois combinées, lui permettent de rentrer sans encombre au nid.

AntBot, le tout nouveau robot conçu par des chercheurs CNRS et Aix-Marseille Université (AMU) à l'ISM, reproduit les exceptionnelles capacités de navigation de la fourmi du désert. Il est ainsi équipé d'un compas optique permettant de déterminer son cap grâce à la lumière polarisée, et d'un capteur de défilement optique dirigé vers le sol pour mesurer sa distance parcourue. Fort de ces informations, AntBot s'est révélé capable, telle la fourmi du désert, d'explorer son environnement et de revenir par ses propres moyens à sa base, avec une précision atteignant 1 cm après avoir parcouru une distance totale de 14 mètres. Pesant seulement 2,3 kg, ce robot est doté de six pattes ce qui lui assure une mobilité accrue, lui permettant de se mouvoir dans des environnements complexes, précisément là où le déploiement de robots à roues et de drones peut s'avérer compliqué (zones sinistrées, terrains accidentés, exploration de sols extra-terrestres, etc.).

Photo: Antbot, le premier robot à pattes qui se déplace sans GPS. (crédit: Julien Dupeyroux, ISM (CNRS/AMU))

Le compas optique [1] développé par les scientifiques est sensible aux rayons ultraviolets polarisés du ciel. Grâce à cette « boussole céleste », AntBot mesure son cap avec une précision de 0,4° par temps clair ou nuageux. La précision de navigation atteinte avec des capteurs minimalistes prouve la capacité d'innovation de la robotique bio-inspirée qui permet ici de faire d'une pierre trois coups : apporter de nouvelles connaissances sur la navigation de la fourmi du désert, en testant grâce à AntBot plusieurs modèles imaginés par les biologistes pour mimer cet animal, développer un robot inédit, et concevoir de nouveaux capteurs optiques innovants et non-conventionnels. Avant de potentielles applications en robotique aérienne ou dans l'industrie automobile par exemple, reste désormais à franchir de nouvelles étapes, comme celle de faire fonctionner ce robot de nuit ou sur une distance plus longue.

Ces travaux ont notamment bénéficié du soutien de la Direction générale de l'armement, du CNRS, d'AMU, de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et de l'ANR dans le cadre du projet Equipex/Robotex.

[1] Ce compas est composé d'uniquement deux pixels surmontés de deux filtres polarisés tournants pour être équivalent à un capteur optique qui serait composé de deux rangées de 374 pixels. Le fait de faire tourner mécaniquement les filtres est une innovation qui a permis de limiter considérablement le coût de réalisation du capteur, passant de plus de 78 000€ à seulement quelques centaines d'euros, tout en respectant la contrainte biomimétique.

Source: CNRS

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.

Les articles dans les mêmes catégories

Appel à propositions: Concours de la vision robotique - La détection probabiliste d'objets

Notre premier thème consiste à détecter les objets dans des données vidéo issues de simulations haute fidélité. La nouveauté de ce défi réside dans le fait que les participants sont récompensés pour avoir fourni des estimations précises de l'incertitude spatiale et sémantique pour chaque détection utilisant des boîtes de démarcation probabilistes.
Date limite de dépôt des candidatures dans 2 mois

Appel à projets: Solutions concrètes et innovantes pour une meilleure organisation du monde

Le Forum de Paris sur la Paix appelle toutes les organisations qui le souhaitent à proposer leurs solutions concrètes et innovantes face aux défis mondiaux et à les présenter lors de la deuxième édition de son événement annuel.
Date limite de dépôt des candidatures dans 2 mois

NVIDIA annonce le lancement de Jetson Nano son tout petit ordinateur IA NVIDIA CUDA-X

NVIDIA a annoncé aujourd'hui le lancement de Jetson Nano ™, un ordinateur à intelligence artificielle permettant de créer des millions de systèmes intelligents. Le petit mais puissant ordinateur AI CUDA-X ™ AI offre des performances de calcul de 472 GFLOPS pour l'exécution de charges de travail d'IA modernes. Il consomme très peu d'énergie et ne consomme que 5 watts.

Appel à projets français: Numérique Deep Tech

La thématique « Numérique Deep Tech » du Concours a pour objectif d’identifier et de soutenir des projets présentant des innovations significatives en matière de développement de technologies numériques, tout en offrant de très fortes perspectives de marchés.
Date limite de dépôt des candidatures dans 2 mois

Appel à projets français: Transport et mobilité durable

Le Concours vise les projets permettant de développer des produits, procédés ou services correspondant aux enjeux de politiques publiques suivants : Véhicules autonomes et véhicules connectés, Nouvelles générations de véhicules, Favoriser les expérimentations et l’usage des technologies du numérique dans la mise en œuvre des nouvelles mobilités pour les personnes et les marchandises.
Date limite de dépôt des candidatures dans 2 mois

Appel à propositions de l'UE: Le projet TRA VISIONS 2020 - Compétition pour les jeunes chercheurs

Le projet TRA VISIONS 2020, financé par la Commission européenne, invite les jeunes chercheurs (étudiants) et chercheurs confirmés à présenter des concepts innovants sur les enjeux futurs dans le domaine du transport : améliorer le système efficace et durable de transport et de mobilité des personnes et des marchandises.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à projets: PoweredByTF 2.0 Challenge!

Utilisez notre version alpha de TensorFlow 2.0 pour créer quelque chose d'intéressant: créer un modèle, une application mobile ou Web, une installation artistique ou autre chose! Le ciel est la limite - et la créativité est encouragée. Nous sommes ravis de voir ce que vous construisez!
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à propositions: Open Technology Fund pour l'infrastructure de base destiné à renforcer la liberté de l'internet, la sécurité numérique et le bon fonctionnement de l'internet

Open Technology Fund a annoncé la création d’un fonds d’infrastructure de base destiné à soutenir les technologies, infrastructures et communautés «constitutives» sur lesquelles reposent les outils de sécurité numérique et de contournement renforçant la liberté, la sécurité numérique et le bon fonctionnement de l'internet.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à propositions de l'UE: Sécurité numérique, confidentialité et protection des données à caractère personnel dans le transport multimodal

Dans les secteurs / domaines verticaux critiques, les technologies de cybersécurité déployées dans plusieurs domaines d’application doivent être alignées sur les besoins spécifiques du domaine, en faisant le lien entre la demande et l’offre de telles cyber technologies. Dans le contexte d'une numérisation accrue et d'une complexité croissante des cyberattaques, certains secteurs / sous-secteurs ont été identifiés comme critiques du point de vue des besoins en matière de cybersécurité dans la directive NIS: énergie (électricité, pétrole, gaz), transport ( transport aérien, transport ferroviaire, transport par eau, transport routier), banque, infrastructures des marchés financiers, secteur de la santé (établissements de soins de santé, y compris les hôpitaux et les cliniques privées), distribution et approvisionnement en eau potable et infrastructure numérique. Ces secteurs sont des clients importants des solutions de cybersécurité. Il est donc primordial de faciliter la participation des utilisateurs finaux à la définition et à la définition d'exigences communes spécifiques à chaque secteur en matière de sécurité numérique, de confidentialité et de protection des données à caractère personnel. Construire la sécurité, la confidentialité et la protection des données à caractère personnel dès la conception et par défaut, des principes et des normes doivent être clairement définis pour protéger les infrastructures critiques de ces secteurs et garantir l'intégrité et la confidentialité des données à caractère personnel.
Date limite de dépôt des candidatures dans 5 mois

Identifier les produits véritablement biologiques grâce à de nouvelles techniques

Une initiative financée par l’UE a élaboré des techniques analytiques pour déterminer l’authenticité des produits biologiques suite à la croissance spectaculaire du secteur des aliments biologiques.