Financement des « Smart Cities » en Belgique : déjà plus de 100 projets pour 660 millions d’euros

Le périmètre de ce nouveau programme, intitulé Smart Cities, Climate Action & Circular Economy, est ainsi élargi au secteur de l’éducation et des soins de santé et vise jusqu’à la «circularité» des investissements. Il couvre non seulement les domaines de la performance énergétique, de la mobilité et du développement urbain, mais aussi ceux de l’eau (réseau de distribution, égouts, drainage, épuration), des déchets (collecte sélective, tri, traitement biologique et traitement des boues, production d’énergie) et de l’E-Government (notamment Open Data).
il y a 2 ans

Depuis l’annonce en juin 2014 du partenariat de Belfius et de la Banque européenne d’investissement (BEI) visant à soutenir le développement des «Smart Cities» en Belgique, une première européenne, plus de 100 projets intelligents et durables, contribuant notamment à la lutte contre le réchauffement climatique et à l’émergence de l’économie circulaire, ont déjà pu bénéficier de l’accompagnement et des conditions de financement avantageuses fournis par les deux institutions.  Soit un montant total, à ce jour, de 660 millions d’euros, dont 260 millions dans le cadre du second programme, intitulé Smart Cities, Climate Action & Circular Economy, lancé il y a seulement 10 mois. Un bilan plus que positif qui confirme clairement que la dynamique des «villes intelligentes» est en marche en Belgique, y compris dans les plus petites communes. 

Le 4 juin 2014, la BEI et Belfius décidaient de mettre ensemble 400 millions d’euros à la disposition des pouvoirs locaux belges pour les aider à concrétiser leurs projets intelligents et durables dans les domaines de la mobilité, du développement urbain et de l’efficacité énergétique. La moitié des fonds serait apportée par la BEI, l’autre moitié par Belfius. L’objectif était d’alléger au maximum le coût de l’emprunt grâce aux conditions préférentielles liées aux fonds BEI, et d’enclencher ainsi une véritable dynamique pour faire de la démarche «Smart Cities» la nouvelle norme pour construire les villes et les communes de demain.

En deux ans et demi, ce premier programme, baptisé Smart Cities & Sustainable Development, a permis de financer 62 projets, au bénéfice de plus de 1.400.000 habitants.. Fortes de ce succès et afin de répondre à la demande, Belfius et la BEI se sont engagées fin 2016 à débloquer une enveloppe de 400 millions d’euros supplémentaires pour financer, soutenir et accompagner encore davantage de projets «Smart», émanant  de villes et communes, intercommunales et CPAS, mais également d’organisations ou institutions du secteur de l’éducation et des soins de santé.

Smart Cities, Climate Action & Circular Economy : déjà 40 projets pour 260 millions d’euros

Le périmètre de ce nouveau programme, intitulé Smart Cities, Climate Action & Circular Economy, est ainsi élargi au secteur de l’éducation et des soins de santé et vise jusqu’à la «circularité» des investissements. Il couvre non seulement les domaines de la performance énergétique, de la mobilité et du développement urbain, mais aussi ceux de l’eau (réseau de distribution, égouts, drainage, épuration), des déchets (collecte sélective, tri, traitement biologique et traitement des boues, production d’énergie) et de l’E-Government (notamment Open Data). Outre une approche intégrée, innovante et durable, l’économie circulaire et l’action pour le climat constituent des points d’attention spécifiques complémentaires dans l’analyse et l’évaluation des projets.

En dix mois seulement, 40 projets ont pu bénéficier de ce deuxième programme, pour un montant total s’élevant déjà à 260 millions d’euros. Le tout premier projet déjà réalisé a été inauguré à Flémalle en province de Liège début septembre et avait pour objectif  la rénovation énergétique d’une école communale de type «RTG» (bâtiment préfabriqué non isolé).

Deux millions d’habitants aux quatre coins du pays

Les pouvoirs locaux peuvent jouer un rôle majeur dans la lutte contre le réchauffement climatique et le développement de l’économie circulaire, notamment en montrant l’exemple et en incitant ainsi les entreprises, les particuliers et d’autres organisations à s’inscrire pleinement dans la stratégie «Europe 2020 – Pour une croissance intelligente, inclusive et durable». De nombreuses villes et communes de Belgique ont déjà franchi le pas en signant la Convention des Maires et en s’engageant ainsi à réduire volontairement leurs émissions de CO2 sur leur propre territoire. à travers leurs programmes conjoints Smart Cities, Climate Action & Circular Economy et Smart Cities & Sustainable Development,. Belfius et la BEI entendent les accompagner au mieux dans cette démarche.

A ce jour, pas moins de 102 projets se sont déjà vu octroyer un prêt dans le cadre de ces  programmes. Ces projets, actuellement en cours de réalisation ou déjà sortis de terre, concernent au total plus de.deux millions d’habitants et émanent tant d’administrations communales que de CPAS, d’intercommunales, d’institutions provinciales, etc.

Source: La Banque européenne d’investissement (BEI)

Photo d'illustration: Anvers, Belgique (crédits: jbdodane / Flickr Creative Commons Attribution-NonCommercial 2.0 Generic (CC BY-NC 2.0))

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.