Nouvelle Stratégie Industrielle de l'UE: Investir dans une Industrie Intelligente, Innovante et Durable

La nouvelle stratégie industrielle de l'UE regroupe toutes les initiatives horizontales et sectorielles sous une stratégie industrielle globale, qu'elles soient existantes ou nouvelles. Elle précise également les tâches qui attendent tous les acteurs concernés et présente les lieux de débat, une journée annuelle de l'industrie, dont la première édition s'est déroulée en février 2017 et une table ronde des industriels de haut niveau, qui permettront notamment à l'industrie et à la société civile d'orienter les actions de la politique industrielle à l'avenir.
il y a 2 ans

Bruxelles, le 18 septembre 2017

Le 13 septembre, dans son discours annuel sur l'état de l'Union, le président Jean-Claude Juncker a déclaré: «Je veux rendre notre industrie plus forte et plus compétitive. Nous présentons aujourd'hui une nouvelle stratégie industrielle pour l'Europe qui permettra à notre industrie de rester ou de devenir le numéro un mondial en matière d'innovation, de numérisation et de décarbonisation.»

La nouvelle stratégie industrielle de l'UE regroupe toutes les initiatives horizontales et sectorielles sous une stratégie industrielle globale, qu'elles soient existantes ou nouvelles. Elle précise également les tâches qui attendent tous les acteurs concernés et présente les lieux de débat, une journée annuelle de l'industrie, dont la première édition s'est déroulée en février 2017 et une table ronde des industriels de haut niveau, qui permettront notamment à l'industrie et à la société civile d'orienter les actions de la politique industrielle à l'avenir.

Les principaux nouveaux éléments de la stratégie industrielle de l'UE sont:

  • Un ensemble de mesures destinées à renforcer la cybersécurité de notre industrie.Cet ensemble prévoit la création d'un Centre européen de recherches et de compétences en matière de cybersécurité pour appuyer le développement de capacités technologiques et industrielles en la matière, ainsi que d'un système de certification des produits et services européen, reconnu dans tous les États membres (adopté le 13 septembre 2017).
  • Une proposition de règlement sur la libre circulation des données à caractère non personnel qui permettra aux données de franchir les frontières sans entraves, ce qui contribuera à moderniser l'industrie et à créer un véritable espace européen commun des données (adoptée le 13 septembre 2017).
  • Une nouvelle série de mesures sur l'économie circulaire, y compris une stratégie sur les matières plastiques et des mesures visant à améliorer la production de ressources biologiques renouvelables et leur transformation en bioproduits et en bioénergie (automne 2017).
  • Une liste révisée des matières premières critiques, par laquelle la Commission continuera de contribuer à garantir un approvisionnement sûr, durable et abordable de l'industrie manufacturière de l'UE (adoptée le 13 septembre 2017).
  • De nouvelles propositions relatives à une mobilité propre, compétitive et connectée, y compris des normes renforcées relatives aux émissions de dioxyde de carbone pour les voitures et les camionnettes, un plan d'action relatif à l'infrastructure pour carburants de substitution afin de soutenir le déploiement d'une infrastructure de recharge et des actions visant à favoriser la conduite autonome (automne 2017).
  • Un ensemble d'initiatives en vue de moderniser le cadre régissant la propriété intellectuelle, notamment un rapport sur le fonctionnement de la directive sur l'application des droits de propriété intellectuelle et une communication relative à un cadre d'octroi de licences européen équilibré, clair et prévisible pour les brevets essentiels liés à des normes (automne 2017).
  • Une initiative visant à améliorer le fonctionnement des marchés publics dans l'UE, comprenant un mécanisme volontaire qui apportera plus de clarté et fournira des orientations aux autorités prévoyant de grands travaux d'infrastructures (automne 2017).
  • Une extension de la stratégie relative aux compétences à de nouveaux secteurs industriels majeurs, tels que la construction, la sidérurgie, le papier, les technologies vertes et les énergies renouvelables, l'industrie manufacturière et le transport maritime (automne 2017).
  • Une stratégie sur la finance durable afin de mieux orienter les flux de capitaux privés vers des investissements plus durables (début 2018).
  • Des initiatives en faveur d'une politique commerciale équilibrée et novatrice et d'un cadre européen pour le filtrage des investissements directs étrangers qui sont susceptibles de constituer une menace pour la sécurité ou l'ordre public dans l'UE (adopté le 13 septembre 2017).

La mise en pratique de cette stratégie d'ensemble est une responsabilité partagée et son succès dépendra des efforts et de la coopération des institutions de l'UE, des États membres et des régions, mais surtout du rôle actif de l'industrie elle-même.

Source: La Commission européenne

Photo: À Hannover Messe 2017, les chercheurs de Fraunhofer ont presenté deux procédures de cybersécurité pour l'usine connectée (crédit: Fraunhofer)

Plus d'info

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.