Amsterdam, le 29 août 2017

Mimaki vient d’annoncer une toute nouvelle approche de l’impression 3D avec le lancement de la solution d’impression UV DEL Mimaki 3DUJ-553. C’est la première imprimante 3D au monde permettant plus de 10 millions de couleurs, pour assurer la production de signalétique, prototypes, pièces, produits et autres applications imprimées 3D aux couleurs réalistes, en supprimant de ce fait le temps passé à peindre à la main des objets imprimés 3D.

« Alors que le marché de l’impression 3D poursuit son développement, Mimaki tire profit de l’opportunité de pouvoir mettre sur le marché une solution réellement unique », indique Ronald van den Broek, General Manager Sales chez Mimaki Europe. « Dès qu’il s’agit de créer des objets imprimés 3D, les autres solutions d’impression 3D s’assortissent de 2 problèmes essentiels. Tout d’abord, elles ne peuvent produire d’objets aux couleurs photoréalistes. Il est souvent nécessaire de peindre l’objet à la main, ce qui prend du temps et coûte cher. En second lieu, la plupart des objets imprimés 3D nécessitent le retrait des accessoires de stabilisation avant d’être utilisable. Une fois encore, cela prend du temps, et s’assortit d’un certain risque d’endommagement de l’objet. La Mimaki 3DUJ-553 élimine ces deux problèmes, étant donné qu’elle permet des impressions photoréalistes en sélectionnant parmi jusqu’à 10 millions de couleurs différentes. De plus, son matériau de support soluble dans l’eau peut être aisément éliminé sans endommager l’objet. Vous obtenez alors une production abordable de produits imprimés 3D de toute beauté, présentant un fini recherché. Nous pensons que cette imprimante sera accueillie avec enthousiasme par les professionnels de nombreuses industries, du secteur de la signalétique et de l’affichage à ceux de l’éducation, des soins de santé, de la production, de l’architecture et de la construction entre autres. »

Pour Mimaki, la mise sur le marché de solutions d’impression jet d’encre novatrices n’est pas nouvelle, et celles-ci concernent l’impression sur différents supports, des bannières et de la signalétique dimensionnelle aux textiles, jusqu’à l’impression directe sur des objets cylindriques. La société a consacré ses connaissances et son savoir-faire au développement de l’imprimante 3D couleur 3DUJ-553. Celle-ci répond même aux exigences les plus strictes de professionnels pour réaliser un modelage couleur d’objets 3D de tout type, avec une couverture extrêmement précise des gouttelettes d’encre et un choix de trois tailles de point pour réaliser les dégradés de couleur en affichant une moindre granularité. Ces objets imprimés 3D sont aussi suffisamment solides pour résister à un post-traitement tel qu’une couche de finition ou l’ajout de vis ou autres accessoires.

Photo: Maquette de moto imprimée en 3D (crédit: Mimaki)

Les détails : gros plan sur la couleur

  • Plus de 10 millions de couleurs. Grâce à son procédé de séchage à DEL UV, la 3DUJ-553 peut produire des objets couche par couche et appliquer un vernis final d’encre UV d’environ 22 microns en utilisant des encres CMJN, blanche et transparente, pour donner un objet fini d’une extrême qualité. La chaleur appliquée sur l’objet par le séchage par DEL UV est réduite à un minimum. L’imprimante affiche de brèves durées de démarrage et une consommation minimale, ce qui réduit le coût total d’exploitation.
  • Un espace chromatique étendu. Cette approche de la couleur permet de couvrir 84 % de l’espace chromatique couleur FOGRA 39L et 90 % de l’espace chromatique SWOP. Une couche d’encre blanche donne des objets qui se caractérisent par des couleurs brillantes.
  • Les profils de couleurs. La 3DUJ-553 est la première imprimante 3D au monde à exploiter les profils de couleurs. Cela non seulement signifie une couleur précise générée par l’imprimante, mais permet aussi le développement de profils de simulation pour voir précisément la couleur sur un écran de PC. Il est donc possible d’avoir une spécification de couleurs précise avant même que l’impression commence, ce qui fait gagner du temps et réduit naturellement la gâche.
  • L’ajout de translucidité avec une encre transparente. L’utilisation d’encres transparentes ajoute un effet supplémentaire aux objets imprimés 3D, en particulier si l’objet est rétroéclairé. La combinaison des encres transparente et CMJN permet aux designers de libérer toute leur créativité.
  • Une excellente performance post-traitement. La 3DUJ-553 utilise des encres qui contiennent une résine acrylique produisant une dureté équivalente à la résine ABS. En d’autres termes, une couche de finition, un perçage ou l’ajout de vis sont des opérations qui peuvent être réalisées sans endommager l’objet. Elles confèrent aussi à l’objet une résistance supérieure aux intempéries, un lissé de surface et une certaine solidité.
  • Un matériau de support soluble dans l’eau. Soluble à l’eau, la structure de support de la 3DUJ-553 peut être facilement éliminée avec de l’eau. Il est alors possible de supprimer le matériau de support même sur des objets très délicats, sans qu’il soit nécessaire de gratter ou de découper le matériau de support, comme c’est le cas dans d’autres processus d’impression 3D.
  • Une caméra de surveillance de l’état de modelage. La 3DUJ-553 est équipée d’une caméra de surveillance qui permet aux utilisateurs d’observer l’état de modelage, et donc de réduire les pertes de modelage.

Source: Mimaki