La recherche est lancée pour le lauréat du  Prix ​​de l'alimentation de l'Afrique 2018 - le prix prééminent qui reconnaît les personnes ou les institutions exceptionnelles qui dirigent l'effort de changer la réalité de l'agriculture en Afrique d'une lutte pour survivre à une entreprise qui prospère.

 Le prix de 100,000 $/US célèbre les Africains qui prennent le contrôle de l’agenda d'agriculture de l'Afrique. Il met en lumière les initiatives audacieuses et les innovations techniques qui peuvent être reproduites à travers le continent pour créer une nouvelle ère de sécurité alimentaire et d'opportunités économiques pour tous les Africains.

 Le prix 2017 a été décerné conjointement à Hon. Ruth Oniang'o, professeur universitaire et défenseur de la nutrition au Kenya, et Mme Maïmouna Sidibe Coulibaly, une entrepreneuse et agroindustrielle du Mali, pour leurs efforts exemplaires dans la transformation de l'agriculture en Afrique.

Hon. Professeure Ruth Oniang'o a été reconnue comme la principale voix de la nutrition en Afrique et pour son plaidoyer sans relâche en faveur de la disponibilité et de l'accessibilité de cultures diverses et nutritives pour des millions de personnes à travers le continent. Mme Maïmouna Sidibe Coulibaly, quant à elle, a été fêtée pour sa mission de production et de fourniture de semences améliorées et à haut rendement qui ont permis d'améliorer les revenus et la nutrition de millions de personnes au Mali et dans d'autres pays d'Afrique de l'Ouest.

Les deux pionniers ont succédé au lauréat de 2016, le Dr Kanayo F. Nwanze, ancien président du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), basé à Rome. Le Dr Nwanze a reçu le Prix durant sa première année, pour son leadership visionnaire et son plaidoyer passionné pour placer les petits agriculteurs africains au centre du programme agricole mondial et pour son succès avéré dans l'avancement des programmes, politiques et ressources qui ont amélioré la vie de millions de personnes à travers le continent.

Maintenant dans sa troisième année, le prix n'a cessé d’augmenter en taille et en popularité. En 2017, un total de 643 personnes, projets et institutions exceptionnels ont été proposés pour le prestigieux prix. Cela représentait une augmentation de 100 pourcent du nombre de candidats de l'année précédente lors de l'inauguration du prix. Les nominations provenaient de plus de 20 pays africains ainsi que de pays en dehors du continent. Le Nigéria, le Kenya, la Tanzanie, le Mali et le Botswana avaient les candidats les plus nombreux désignés par pays.

La date limite pour les nominations est le mardi 15 Mai 2018
 

Source: Africa Food Prize

Photo d'illustration: L'AIEA, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), utilise des rayonnements pour développer des variétés de manioc améliorées capables de résister aux conditions climatiques défavorables et aux maladies telles que le virus mosaïque et la maladie brune en République centrafricaine. (credits: Laura Gil Martinez / IAEA / Flickr Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 Generic (CC BY-NC-ND 2.0))

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.

Plus d'info