Le centre de stockage de SUEZ à Saint-Maximin devient producteur de Biométhane grâce à une Technologie Innovante la WAGABOX®

Cette innovation permet d’améliorer l’efficacité énergétique des installations de stockage de déchets non-dangereux (ISDND), de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de contribuer au développement de l’économie circulaire.
il y a 2 ans

29 juin 2017

SUEZ a mis en place, en collaboration avec la start-up WAGA ENERGY, et avec l’accompagnement financier de l’ADEME, une nouvelle solution de valorisation du biogaz en biométhane. Cette innovation permet d’améliorer l’efficacité énergétique des installations de stockage de déchets non-dangereux (ISDND), de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de contribuer au développement de l’économie circulaire. Au service de la transition écologique du territoire, ce biométhane est injecté dans le réseau urbain de distribution de gaz naturel local exploité par GRDF.

Inaugurée aujourd’hui à Saint-Maximin (60), cette nouvelle technologie va optimiser la valorisation du potentiel énergétique des déchets et permettre à SUEZ de devenir le plus important producteur de biométhane et l’opérateur exploitant le plus grand nombre d’unités de biométhane en France.

La valorisation du biogaz produit dans les installations de stockage de déchets est un enjeu important de la gestion des déchets et de la préservation des ressources. Aujourd’hui, en France, seul 60% du biogaz produit dans ces installations sont valorisés en électricité ou en chaleur. La technologie développée par WAGA ENERGY, installée sur le site de Saint-Maximin, répond à cet enjeu en valorisant encore plus efficacement le biogaz qu’un procédé habituel. Dès juin 2017, 20 GWh de biométhane seront injectés par an dans le réseau, équivalent à la consommation de gaz de 2 000 foyers.

Fruit de 10 années de développement, la WAGABOX® est la première unité industrielle, soutenue dans le cadre du programme Investissements d’Avenir, capable d’extraire le biométhane de ce mélange gazeux, issu de la décomposition des déchets, saturé en dioxyde de carbone, azote, oxygène et impuretés. Après une étape de purification, le biogaz transformé en biométhane, dont les caractéristiques sont identiques à celles du gaz naturel, peut être injecté dans le réseau de distribution de GRDF pour couvrir localement les besoins des usagers en chauffage, cuisson, eau chaude sanitaire ou carburant.

 

Image: La WAGABOX® (copyright: WAGA ENERGY)

Innovant et ambitieux, le projet de Saint-Maximin a été soutenu par l’ADEME dans le cadre du fonds chaleur, en bénéficiant d’un accompagnement technique et d’une aide financière à hauteur de 438 920 €.

La mise en service de cette installation en collaboration avec WAGA ENERGY et GRDF s'inscrit dans les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et appuie la stratégie du groupe SUEZ, dont l’objectif est d’augmenter, d’ici 5 ans, sa production de biogaz de 30 à 50%. Au cœur de l’économie circulaire et de la mobilité durable, grâce à son utilisation comme carburant pour les véhicules fonctionnant au gaz naturel véhicule (GNV), le biométhane agit positivement sur le risque climatique global et contribue à l’atteinte des objectifs du gouvernement : 32 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie, avec notamment 10 % de biométhane dans les réseaux de gaz en 2030.

Source: SUEZ 

 

Loading...
Plus d'info

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.