Atos signe un contrat clé avec l'Agence spatiale européenne pour fournir de nouveaux services à partir de données satellite

Le DIAS combinera les données géographiques en temps réel de Copernicus, le plus grand programme d'observation de la Terre au monde, avec des données provenant de sources multiples pour en faire des produits d'information destinés aux entreprises issues de secteurs tels que l'industrie, les assurances, les services publics, l'agriculture, la foresterie, l'urbanisme et les services d'urgence.
il y a 2 ans

Paris, le 8 février 2018

Atos, leader international de la transformation digitale, a été choisi par l'Agence spatiale européenne (ESA) pour fournir et gérer le service d'accès aux données et informations de Copernicus (DIAS). Le DIAS combinera les données géographiques en temps réel de Copernicus, le plus grand programme d'observation de la Terre au monde, avec des données provenant de sources multiples pour en faire des produits d'information destinés aux entreprises issues de secteurs tels que l'industrie, les assurances, les services publics, l'agriculture, la foresterie, l'urbanisme et les services d'urgence.

Ces nouveaux services pourront notamment aider :

  • Les scientifiques à comprendre l'impact du changement climatique ;
  • Les gouvernements et les villes à mieux gérer et anticiper le développement urbain ;
  • Les groupes énergétiques à évaluer et gérer les risques ;
  • Les agriculteurs à mieux gérer leurs récoltes et leurs rendements.

Une plateforme ouverte dédiée à l'innovation

Au nom de la Commission européenne et de l'Agence spatiale européenne, Atos dirigera un nouveau consortium, composé de DLR, e-Geos, EOX, GAF, Sinergise, Spacemetric, Thales Alenia Space et T-Systems.

Atos sera en charge de l'intégration, de la livraison et de l'exploitation de la plateforme Cloud qui intégrera des sources de données spécialisées. Cette nouvelle plateforme rendra plus accessibles les données provenant de Sentinel, la constellation de satellites de l'Union européenne, et des fournisseurs de données. Elle permettra également à des tiers (acteurs industriels, institutions telles que les agences spatiales nationales ou encore PME et startups) de créer des services commerciaux innovants basés sur des données satellitaires. Atos, avec ses partenaires, concevra et commercialisera ces nouveaux services.

La technologie et l'expertise d'Atos associées à celles de ses partenaires apporteront rapidité, flexibilité et fiabilité à la plateforme, capable de gérer de grandes quantités de données dans différents formats.

Atos, à travers son portefeuille de services de données Atos Codex, fournira au DIAS des technologies analytiques et cognitives pour transformer les données satellitaires brutes en informations précieuses et exploitables pour différents secteurs.

Des valeurs clés pour la société

Fournir de nouveaux services intégrant des informations précises et en temps réel provenant de satellites offre les avantages majeurs suivants :

  • Une meilleure compréhension du fonctionnement de notre planète : les données clés d'observation terrestre et de télédétection sont de plus en plus utiles pour comprendre le fonctionnement de notre planète et de nos écosystèmes.
  • Des prédictions plus rapides : la combinaison et le traitement de grands volumes de données complexes provenant de sources multiples peuvent produire des informations uniques en temps quasi réel.
  • Des prises de décision améliorées : les organisations peuvent désormais intégrer facilement des données d'observation terrestre dans leurs chaînes de valeur commerciales, leur permettant d'obtenir des perspectives jusqu'alors impossibles.

 

Selon l'Association européenne des Sociétés de Télédétection (EARSC), qui rassemble des professionnels du secteur, le marché des services basés sur les données d'observation terrestre devrait croître de 10 à 15 %[1] au cours des prochaines années du fait de la multiplication de services innovants dans de nombreux domaines.

La plateforme sera disponible pour les clients du monde entier à partir de juin 2018.

[1] Enquête sur l'état et la santé de l'industrie européenne des services d'observation terrestre en 2017, Association européenne des Sociétés de Télédétection (EARSC)

 

Source: Atos

Photo d'illustration: Le satellite Copernicus Sentinel-2A nous emmène au nord du Brésil le 22 août 2017, où le fleuve Amazone rejoint l'océan Atlantique. Copyright contains modified Copernicus Sentinel data (2017), processed by ESA, CC BY-SA 3.0 IGO

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.