Le projet bIoTope, financé par l’UE, va aider les entreprises à exploiter tout le potentiel de l’Internet des objets

Une initiative de l’UE va aider les entreprises à créer de nouvelles plateformes pour les objets intelligents connectés, moyennant des investissements minimaux.

On s’attend à ce qu’il y ait, d’ici 2030, 43 mégalopoles de plus de 10 millions d’habitants dans le monde, et il est probable que, d’ici 2050, 68 % de la population mondiale vive dans en zone urbaine, selon un rapport de l’ONU. Avec l’urbanisation continue, une gestion efficace des villes est devenue plus importante que jamais. Grâce à son potentiel en termes d’amélioration de la qualité de vie dans des domaines allant de l’énergie à l’environnement en passant par les transports et la santé, le concept de villes intelligentes ne cesse de gagner en popularité.

Même si l’Internet des objets (IdO) est perçu comme un composant essentiel des initiatives en faveur d’une ville intelligente, telles que l’amélioration des niveaux de pollution ou des conditions de circulation, son potentiel reste largement inexploité. Le développement de silos verticaux autour des données de l’IdO représente un obstacle de taille compromettant des innovations supplémentaires. Cela affecte la capacité des développeurs à produire des services à valeur ajoutée sur plusieurs plateformes et secteurs.

Le projet bIoTope, financé par l’UE, a abordé la question en menant une série de projets pilotes de ville intelligente à Bruxelles, Lyon et Helsinki. Un projet pilote supplémentaire sera déployé à Saint‑Pétersbourg, en Russie. 

Le site web du projet mentionne que ces pilotes de ville intelligente, qu’ils soient spécifiques à un domaine précis ou transversaux, seront utilisés «afin de valider l’efficacité de la plateforme “systèmes‑de‑systèmes” bIoTope pour l’IdO». Ces derniers font intervenir différents domaines, notamment les stations de recharge pour les voitures électriques, les bâtiments et équipements autonomes, et le concept de qualité de l’air intelligente. De plus, ils «fournissent des démonstrations de faisabilité de la composition du système de l’IdO et des scénarios d’interopérabilité dans les environnements de la ville intelligente». Ils incluent des compteurs intelligents, des véhicules électriques partagés, un éclairage intelligent et des données météorologiques très locales, ainsi que des voies prioritaires intelligentes pour les vélos.

Interopérabilité et ouverture

Dans une tribune, la Dre Michelle Supper, directrice de l’Open Platform 3.0 Forum du partenaire du projet X/Open Company Ltd., déclare: «L’utilisation de standards ouverts non‑propriétaires sera cruciale pour le succès à venir des villes intelligentes.» La Dre Supper illustre le processus à l’aide d’un exemple: «Imaginez un véhicule autonome conduisant un citoyen intelligent à un immeuble de bureaux. Après avoir déposé son passager, le véhicule se connecterait ensuite à l’IdO de la ville, et communiquerait avec les établissements locaux pour trouver et sélectionner une place de parking et une borne de rechargement. En chemin vers la place de parking, le véhicule pourrait accéder aux données météorologiques de la ville et aux systèmes de feux de circulation, pour échanger des informations sur des facteurs tels que la sécurité ou les conditions de circulation.»

Elle insiste sur l’importance d’une communication fluide entre les différents systèmes. «En l’absence de norme agréée pour le formatage des données et les structures de messagerie entre les fabricants du système, il est peu probable qu’un tel niveau d’interopérabilité puisse voir le jour.»

Un objectif clé du projet bIoTope (Building an IoT OPen innovation Ecosystem for connected smart objects) est de fournir «les API [interfaces de programmation d’application] ouvertes et standardisées nécessaires afin de permettre l’interopérabilité entre les silos verticaux de l’IdO d’aujourd’hui», comme l’indique le site web. L’appellation API fait référence à un ensemble de règles et de spécifications particulières que les programmes des logiciels peuvent suivre pour communiquer entre eux. Les partenaires du projet pensent que la plateforme bIoTope «permet aux fournisseurs de services et produits de l’IdO de développer et de déployer rapidement des solutions de l’IdO en utilisant différentes sources d’informations, qui sont facilement intégrées pour élaborer des solutions plus avancées offrant une meilleure valeur ajoutée sans nécessiter de coûts de développement importants».

Source: Cordis

Photo d'illustration: L’Internet des objets (CC0 Creative Commons from Pixabay.com)

Plus d'info

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.

Les articles dans les mêmes catégories

Appel à candidatures: Le Prix de l'alimentation en Afrique (Africa Food Prize)

Le Prix de l'alimentation en Afrique reconnaît les femmes, les hommes et les institutions extraordinaires dont les contributions remarquables à l'agriculture africaine ouvrent une nouvelle ère de sécurité alimentaire durable et d'opportunités économiques qui élèvent tous les Africains.
Date limite de dépôt des candidatures dans 4 mois

Appel à projets français: Défi santé numérique

Le domaine de la santé est l’un des terrains majeurs que les sciences du numérique sont en train de modifier en profondeur. Cet appel à projets conjoints entre le CNRS et l'Inserm, vise à soutenir une recherche de pointe à l’interface du numérique et de la médecine à travers de nouvelles collaborations interdisciplinaires et en vue de lever ces verrous, grâce notamment aux traitements de données massives, aux techniques de l’intelligence artificielle et à la modélisation. Les thèmes des recherches devront aborder une question scientifique relevant de la santé numérique.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à projets français: Devenir une communauté ou une capitale French Tech

Mounir MAHJOUBI, Secrétaire d’État chargé du Numérique auprès du ministre de l’Économie et des Finances a lancé le 13 décembre dernier 2 appels projets "French Tech" afin de labelliser une dizaine de « capitales French Tech » et plusieurs « communautés French Tech ».
Date limite de dépôt des candidatures dans 24 jours

Appel à manifestation d'intérêt pour des projets de recherche-action sur l'utilisation productive de l'énergie en Afrique subsaharienne

Ce programme vise à démontrer comment le secteur hors réseau peut stimuler les emplois locaux et créer une valeur économique locale en Afrique subsaharienne.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois

Appel à Candidatures français: Futur.e.s. 2019 recherche des porteurs de projets numériques innovants

L’appel à candidatures organisé par Cap Digital en charge du festival Futur.e.s. 2019 s’adresse aux start-up, chercheurs, artistes, designers, etc.. proposant des solutions innovantes dans 5 domaines : santé/bien-être, villes durables, culture, emploi/formation et tech & handicap. L’objectif est de faire partie des 80 projets présentés les 13 et 14 juin 2019, à Futur.e.s.
Date limite de dépôt des candidatures dans 14 jours

La technologie des cellules photovoltaïques à hétérojonction atteint un rendement proche de 24 %

La technologie des cellules photovoltaïques à hétérojonction atteint un rendement proche de 24 % sur la ligne pilote industrielle du CEA basée à l’Institut national de l’énergie solaire. Par ailleurs, un module hétérojonction d’une puissance crête de 348 watts a été fabriqué par les équipes du CEA en partenariat avec l’équipementier suisse spécialiste des technologies solaires, Meyer Burger.

Capteur intelligent pour contrôle d’usinage in situ

​Lauréat du concours national d’innovation i-Lab2018, en juillet dernier, I-MC conçoit et réalise une solution de contrôle-correction par capteur optique robotisé pour des centres d’usinage. La jeune pousse vient d’être distinguée au Start-Up Seminar de Sophia-Antipolis.

L'économie créative mondiale fait preuve de résilience et de croissance selon une étude de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

L'histoire remarquable de la domination de la Chine dans le commerce des biens et services créatifs est le fil d'or des nouvelles perspectives de la CNUCED en matière d'économie créative.

Un nouveau système automatisé qui devrait révolutionner l’évaluation des propriétés

Le projet ImmAzing, financé par l’UE, offre aux banques, aux courtiers immobiliers et aux experts immobiliers professionnels un moyen plus rapide, précis et transparent de déterminer une fourchette objective pour estimer la valeur d’un bien immobilier.

Appel à candidatures: Accélérateur FIS FinTech 2019

Les technologies explorées par les participants précédents comprenaient l'intelligence artificielle, l'authentification par mot de passe de nouvelle génération, les paiements instantanés reposant sur une chaîne de blocs et la vérification de crédit sur crédits à la consommation à l'aide de données volumineuses et de médias sociaux.
Date limite de dépôt des candidatures dans 22 jours